Agenda

Contacter la mairie

Tel : 04.91.46.80.00

Fax : 04.91.46.98.52

4 rue Jacques Duclos, 13740 Le Rove

Gestion et actions

Gestion du domaine et actions entreprises :

 

Le maintien de la chèvre du Rove comme mode de gestion des espaces fermés

L’implication active de M. Georges ROSSO Maire du Rove et sa grande expérience des dossiers administratifs a permis de faire aboutir le projet de maintien du dernier troupeau de chèvre du Rove sur la Commune.
Cette action a permit à la foi de protéger le patrimoine de la commune et également le maintien d’une activité agricole représentant quatre emplois permanents.

La convention d'occupation des terrains du CELRL pour le pâturage des chèvres en forêt, signée entre le Conservatoire du littoral et M. GOUIRAN concerne le pâturage de caprins sur le domaine. Elle présente deux principaux avantages : le maintien d'une activité économique parfaitement intégrée avec sauvetage d’une race locale (derniers spécimens de chèvres du Rove) et la participation active à la défense des forêts contre l'incendie.

La constitution d’un GAEC avec ses deux fils et l’inscription de cette structure dans une démarche de gestion de qualité s’est concrétisé dans la signature d’un contrat d’agriculture durable pour 5 ans renouvelable avec comme objectifs la préservation des races menacées (la chèvre du Rove) et la mise en œuvre d’actions environnementales liées à l’enjeu risque naturel d’incendie de forêts au travers d’un projet de gestion agro-sylvo-pastoral.
C’est dans ce cadre, qu’a été créée une zone agricole en fond de vallon et une zone débroussaillée sur la crête en interface Nord du village.

Le GAEC GOUIRAN fait pâturer ses chèvres sur ces zones stratégiques pour les maintenir débroussaillées.
La gestion extensive de cultures fourragères en colline sèche a été poursuivie par ensemencement des zones labourées. Ces actions permettent d’atteindre ainsi un double objectif : limiter l’extension des feux de forêts et favoriser l’ouverture des milieux pour le maintien de la biodiversité.
Le produit fermier de la brousse du Rove, sur l’initiative de M. GOUIRAN est en cours d’homologation auprès de l’Institut National des Appellations d’Origine pour la reconnaissance d’une Identification Géografique Protégée.
 

Mise en valeur du site et amélioration des zones à fortes potentialités
 
 

Dans le cadre de la reconstitution du massif et afin de favoriser la remontée biologique, des actions de plantation sont réalisées chaque année.
La Commune du Rove, gestionnaire des terrains du Conservatoire du littoral, engage chaque année les investissements nécessaires pour la plantation de feuillus dans les fonds de vallons où la terre est profonde.

Avec l’appui des associations locales (Rove environnement, MNLE, Comité Communal Feu de Forêt) et l’aide des enfants de l’école Communale, les zones à forte potentialité agricole ont été plantées des vergers d’olivier et diverses essences feuillues ou arbustes à baies sauvages.
Outre l’aspect paysager, ces actions permettront à terme de favoriser la biodiversité et de constituer des axes végétalisés moins inflammables.

La valorisation des fonds de vallon permet de favoriser la remontée biologique et un accroissement de la biodiversité.
L'enrichissement en feuillus permet, en cas d'incendie, un redémarrage de la végétation à partir des rejets de souche.

Ce travail permet en plus de diminuer la biomasse combustible tout en créant des ruptures paysagères. Enfin, l'ouverture de ces milieux favorise l'installation de la faune sauvage.
Malgré les conditions météorologiques défavorables, le bilan de ces plantations réalisées chaque année depuis l’incendie de 2001 fait apparaître un taux de réussite de plus de 85 %.
 
 

Amélioration du patrimoine, dégagement de régénérations naturelles de Pin d'Alep
 

Les espaces ouverts par les incendies ont facilité la régénération naturelle du pin d'Alep, notamment dans les zones à forte potentialité sylvicole.
Une intervention d’éclaircie précoce dans ces jeunes peuplements très dense garanti une meilleure répartition spatiale des plants, limite ainsi les effets négatifs de la concurrence inter individus, favorise la diversité biologique et diminue le risque incendie.
Suivant la disponibilité des financements, des opérations de dépressage et d’éclaircie de zones boisées sont réalisées sur le massif.
 

Traitement contre la cochenille processionnaire du pin
 
 Afin de limiter l’extension de cette chenille qui affaibli les arbres en mangeant leurs feuilles, un traitement aérien
par hélicoptère est réalisé chaque année en novembre.

Cette opération est financée par la commune et le Conseil Général.
DFCI : Défense Des Forêts Contre l’Incendie
BDS : Bande Débroussaillées de Sécurité
PIDAF : Plan Intercommunal de Débroussaillement et d’Aménagement Forestier
GAEC : Groupement Agricole d’Exploitation en Commun

Contact la mairie:
tél : 04.91.46.80.00
fax : 04.91.46.98.52
Powered by Azur